Mot du Directeur

Spiritualité et bien commun

Le monde est engagé dans des transitions majeures et extrêmement rapides – économiques, démographiques, sociales, écologiques – qui bouleversent la manière qu’a l’homme de se comprendre et de comprendre le monde. Les réponses techniques, économiques et politiques sont nécessaires mais elles seront inefficaces sans un développement culturel, éthique et spirituel de l’humanité. Nous avons appris douloureusement qu’un changement de structures qui n’est pas accompagné d’une conversion sincère des attitudes et du cœur finit tôt ou tard par se bureaucratiser, par se corrompre et par succomber. Le pape François ne cesse de rappeler que les vrais changements doivent être accompagnés d’une conversion sincère des attitudes et du cœur pour pouvoir être durables et féconds.

Le Hautmont entend accompagner les hommes et les femmes qui sont engagées de près ou de loin dans ces changements, ou qui les subissent, en prenant en compte trois dimensions :

  • la quête de sens qui pose en premier lieu la question de la finalité, capable de mobiliser les hommes,
  • l’accès à l’intériorité qui permet la rencontre et le questionnement de sa propre vie intime, avec le monde extérieur et qui peut s’observer dans la manière dont chacun gouverne son existence au travers de ses décisions,
  • l’expérience de l’altérité et de la relation à l’autre dans un contexte où les liens qui unissent les personnes entre elles ne vont plus de soit (couple, famille) et où l’on peut même s’inquiéter de l’affaiblissement de la solidarité.

Dans ce monde en train de naître, le Hautmont entend également permettre aux hommes et femmes de faire l’expérience de Dieu et de la foi chrétienne, ainsi que de promouvoir le dialogue des spiritualités et des religions avec l’ensemble de la société. L’homme a besoin de Dieu pour savoir où aller et pour parvenir à comprendre qui il est. Nous faisons nôtre cet extrait de Caritas in Veritate de Benoit XVI (78) : « La plus grande force qui soit au service du développement, c’est un humanisme chrétien qui ravive la charité et se laisse guider par la vérité, en accueillant l’une et l’autre comme des dons permanents de Dieu.»

Parce que le Hautmont contribue au bien commun, l’avenir des centres spirituels et du Hautmont en particulier intéresse l’ensemble de la population !

A vous tous, pour qui le Centre et son projet font sens, je vous donne rendez-vous le 10 octobre pour lancer Impulse Vision 2025 et réfléchir à ce que sera le Hautmont en 2025.

Impulse Vision 2025 doit nous permettre d’aller plus loin dans la compréhension des enjeux auxquels sont confrontés nos sociétés, et de définir des réponses/moyens adaptés – pédagogiques, humains, matériels et financiers- et ainsi offrir demain comme aujourd’hui les conditions propices au silence, au repos, au ressourcement, à l’intériorité, au questionnement, au discernement. Comment utiliser au mieux le terrain et les bâtiments pour servir le projet apostolique de la maison et les publics accueillis ?

Impulse Vision 2025 doit nous permettre d’assumer toujours davantage notre responsabilité sociétale : comment l’activité du centre peut-elle contribuer au bien commun et au vivre-ensemble ? Comment le centre répondra-t-il à son niveau, aux défis majeurs qui se posent à l’ensemble de la société : écologie, solidarité, etc… ?

Je vous ai convaincu ? Alors n’hésitez plus, inscrivez-vous ici

Frédéric Rochet
Directeur

Une réponse à “Mot du Directeur

  1. Bonjour, projet magnifique et inspirant! j’aimerais pouvoir entrer en contact avec vous pour échange d’expérience
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *