Comment les enfants d’aujourd’hui accompagneront demain le grand âge et la maladie de leurs aînés

Table 2

L’allongement de la durée de vie offre la chance de vivre plus longtemps mais implique aussi de nombreux changements sociétaux. Dans un contexte économique de plus en plus difficile où la crise économique et financière nous presse de changer nos modes de vies, où une majorité de citoyens sont en quêtes de repères, il est important de pouvoir créer et nouer un dialogue intergénérationnel profitable à tous.  C’est l’opportunité d’acquérir une nouvelle vision du monde, d’échanger souvenirs et espoirs, de partager convictions et doutes.

 

fleur-3

 La table inspirante d’Edith ROQUETTE en images

 

fleur-3

 

Ce qui a été retenu des échanges, les idées :

IMG_4334 IMG_4335
logo Impulse2025 CMJN

Intervenant

Edith Roquette

Edith Roquette

 

Maman de 8 enfants (24 petits-enfants et 5 arrières), Edith Roquette accompagne son mari atteint de la maladie d’Alzheimer décelée en 2003 et, placé en établissement depuis 2010.  Elle a été élue municipale de 1971 à 1995 à Marcq en Baroeul et en tant qu’adjointe au Maire « animation et fêtes » puis « solidarité-logement » pour ses 2 derniers mandats. Elle fut ensuite présidente de l’association d’accueil d’urgence, le FARE.
Actuellement, elle s’occupe des funérailles sur la Paroisse de la Bonne Nouvelle à Marcq – préparation des funérailles avec les familles et animation de la célébration) et, est bénévole à l’accueil à Hautmont.

 

Comment avez-vous vécu la journée du 10 octobre?

Chaleur de l’accueil, ambiance décontractée, mise à l’aise tout de suite (bonne idée les écharpes orange et bleues). J’ai été heureuse de constater que dans la salle il n’y avait pas que les habitués du Hautmont, mais beaucoup de jeunes réactifs et intéressés. J’ai beaucoup apprécié le duo du début : Céline/Frédéric qui nous définissait le terme « spirituel », la vocation du Hautmont.

J’ai eu 2 groupes très différents ; un plus âgé plus restreint, l’autre plus jeune extrêmement attentif, connaissant moins le problème. Beaucoup de questions et de propositions.

Bonne idée le yoga du rire, jeunes/vieux riant (un peu forcé), grimaçant… tous pareils…

J’ai été étonnée en bien par le nombre de suggestions qui ont été faites l’après-midi, assez écolo, on sent l’influence du magnifique film « en quête de sens » et l’encyclique Laudato’si.

Intéressante l’idée de les faire approfondir en petits groupes, dirigés par CELUI qui a émis la proposition.

Les préoccupations actuelles sont bien ressorties.

L’avenir du Hautmont est entre bonnes mains !